La Fabbrica : Otar Iosseliani

Aquarelle

Akvareli

1958
URSS
10'
Fiction
N&B
VOSTF

Dans une famille très nombreuse et très pauvre, la femme, blanchisseuse, rapporte l’argent à la maison tandis que le mari, ivrogne, lui vole toute sa paie. Après une violente dispute et une course poursuite, ils se retrouvent dans un musée, où l’homme était parti se réfugier.

C’est mon premier travail réalisé pendant mes études, d’après une nouvelle d’Alexandre Grinn. Une famille pauvre : le mari est un ivrogne et la femme est lavandière. Le mari dépense le peu d’argent que gagne sa femme en boissons. Or, dans le musée où les conduit tous deux le destin, ils voient soudain un tableau, une aquarelle, sur laquelle est représentée leur vieille bicoque. Le linge sèche au soleil, tout est très beau. La maison dans laquelle ils vivent, sur le tableau paraît confortable et accueillante et pas sinistre comme ils se la représentaient. Et la tristesse s’empare d’eux.

(Otar Iosseliani, livret de présentation du coffret DVD édité en Russie, traduit par Aicha Kherroubi)
Interprétation
Guennadi Kracheninnikov, Sofiko Tchiaoureli
Scénario
Otar Iosseliani d'après un récit d'Alexandre Grin
Image
Alexandre Rekhiachvili
Production
V.G.I.K. - Vsierossiiski Gosourdarstvennyi Institut Kinematographii

Copie sauvegardée par La Cinémathèque française en 2001.

Tous les films de la rétrospective