Spéciale 30e : Cadavre exquis

L'Age d'or

Luis Buñuel

1930
France
1h03
Fiction
N&B

Film choisi par André S. Labarthe

« Un film d’amour fou, une poussée irrésistible qui jette l’un vers l’autre, quelles que soient les circonstances, un homme et une femme qui ne peuvent jamais s’unir. » Luis Buñuel

L’AGE D’OR PARTOUT
Désormais, on le sait, il est possible de considérer L’Age d’or, le film de Salvador Dali et Luis Buñuel, comme un immense et éblouissant cadavre exquis cinématographique. Et peut-être le seul (et je n’oublie pas Carmelo Bene). Tout est là, en effet : le rêve, l’écriture automatique, le collage et, par dessus tout, le hasard.
Quoi d’étonnant à ce qu’aujourd’hui il soit tenu pour le point de départ et le point d’arrivée d’un mode de programmation qui remette en jeu la manière dont les films s’articulent entre eux au sein des multiples histoires du cinéma que nous connaissons ?

(André S. Labarthe)
Interprétation
Lya Lys, Gaston Modot, Max Ernst, Pierre Prévert, Pancho Cossio
Scénario
Luis Buñuel, Salvador Dali
Image
Albert Duverger
Son
Peter Paul Brauer
Musique
Georges Van Parys, Felix Mendelssohn, Wolfgang Amadeus Mozart, Ludwig van Beethoven, Claude Debussy, Richard Wagner
Décors
Pierre Schildknecht
Montage
Luis Buñuel
Production
Charles de Noailles, Marie-Laure de Noailles

André S. Labarthe est critique, réalisateur et producteur. Compagnon de route de Janine Bazin, ils fondent ensemble la célèbre collection Cinéastes de notre temps, dont le premier épisode, consacré à Luis Buñuel, a été diffusé en 1964, et qui devient en 1989, Cinéma, de notre temps. André S. Labarthe a réalisé plus de cent films et deux rétrospectives lui ont été dédiées à Entrevues, en 1995 et en 2003. 

Tous les films de la rétrospective