Cinéma et histoire : 1986

Séances spéciales

Nuit Clips 1986

Coul.

À la Poudrière - Scène de musiques actuelles de Belfort

 

Sur quoi dansait-on lors de la première édition d’Entrevues ? En 1986, la crise du secteur musical était encore loin et des moyens parfois très conséquents étaient alloués à la réalisation des clips, aussi importants que la musique elle-même. C’est aussi le début de la « clipmania » avec l’arrivée de MTV en 1981. Le vidéoclip devient indissociable du lancement d’un album et d’un artiste. Clips scénarisés, utilisation d’effets spéciaux, cadrages et mise en scène léchée faisant appel à des acteurs (quand le chanteur ne devient pas lui-même comédien), le clip se transforme en objet cinématographique à part entière, représentatif de son époque. Il sera même adoubé par des récompenses (Grammy Awards, MTV Video Music Award, etc.) qui lanceront la carrière de certains réalisateurs.

Pour la seule année 1986, citons David Fincher (clip de The Outfield, All the Love), Anton Corbijn (clip de Depeche Mode, A Question of Time), Jean-Pierre Jeunet (clip d’Étienne Daho, Tombé pour la France) ou Serge Gainsbourg (clip d'Indochine, Tes yeux noirs).

Cette soirée dresse un panorama des clips sortis cette année là : artistes très populaires comme Madonna, Beastie Boys, Prince ou James Brown ; incontournables français comme Mylène Farmer avec Libertine,  Images avec Les Démons de Minuit, les Rita Mitsouko avec C’est comme ça, mais aussi projection des clips les plus iconoclastes avec quelques petites pépites à découvrir telles que Baltimora Jukebox Boy, Sigue Sigue Sputnik Love Missile F1-11, Hong Kong Syndikat Too Much et autres surprises…

Une sélection réalisée par Perrine Cartier (La Poudrière), Marie Holweck et Mathilde Lomberger (Entrevues).
 

Tous les films de la rétrospective