La Transversale : CARACTERES - les seconds rôles au cinéma

Règlement de comptes

The Big Heat

1953
États-Unis
1h29
Fiction
N&B

À la suite du suicide d’un collègue, un policier découvre la corruption des institutions de la ville et se lance dans une enquête à haut risque. Inoubliable Gloria Grahame qui incarne ici la maitresse d’un gangster, fausse idiote manipulée et malmenée par Lee Marvin.

Gloria Grahame

« Elle avait la lèvre supérieure la plus troublante du cinéma américain, comme novocainée en permanence, volontiers flétrie, et les yeux les plus dénués d’équivoque. Des yeux à coucher. « Bedroom eyes », comme disent les chanteurs de country. Les paupières lourdes de sens. « Ce n’était pas tant la façon que j’avais de regarder un homme, c’était la pensée qu’il y avait derrière », expliquera-t-elle simplement à Richard Dreyfuss dans les années quatre-vingt, quand celui-ci partageait une scène de province avec elle. (…) Mais si Gloria Grahame était femme jusqu’au bout de ses ongles carminés, elle était rarement femme fatale à l’écran. Moins fatale pour les hommes en tout cas que pour elle-même. Longtemps elle a échappé aux rôles clichés de blondes vénéneuses, et peu importe le nombre ou la longueur des répliques, on se souvenait d’elle. »

(Philippe Garnier, Caractères, op.cit)
Interprétation
Glenn Ford, Gloria Grahame, Jocelyn Brando, Alexander Scourby, Lee Marvin
Scénario
Sydney Boehm, William P. McGivern
Image
Charles Lang
Son
George Cooper
Musique
Henry Vars
Décors
William Kiernan
Montage
Charles Nelson
Production
Robert Arthur

Tous les films de la rétrospective