Premières épreuves : Une petite histoire subjective de l'animation

Séances spéciales

CARTE BLANCHE FRAC FRANCHE-COMTÉ

10'
Coul.

Deux films de Robert Breer issus des collections du FRAC de Franche-Comté, présentés en boucle dans le hall du cinéma Pathé.

ATOZ de Robert Breer (2000, 5min)

Dans la droite ligne des flip-book et productions cinématographiques expérimentales de l’artiste, ATOZ est un abécédaire (A to Z) haut en couleur et plein d’humour jouant sur les sonorités et le rythme. Le film a été réalisé à l'aide de cartons originaux à l’occasion de la naissance de Zoé, petite fille de l’artiste.

69 de Robert Breer (1968, 5min)

Dans 69, un ensemble de volumes géométriques dessinés à la main et animés apparaissent à l’image et effectuent un mouvement rotatif régulier. Ces animations analysent un mouvement et sa représentation d’un point de vue logique. Elles respectent les codes de la perspective et contribuent à donner une impression de profondeur à l'écran.

ROBERT BREER est un artiste et réalisateur considéré comme l’un des plus grands coloristes de l’avant-garde américaine dans le cinéma d’animation. Il a bâti pen- dant soixante ans, une œuvre drôle et stimulante. Après avoir pratiqué l’abstraction géométrique en pein- ture dans les années 50, il cherche à déployer le mouvement à travers le dessin et la vidéo en utilisant des effets de collage sur diaposi- tives projetées et re-filmées. Image par image, Robert Breer compose une abstraction des formes afin de recréer l’illusion d’un dépla- cement. À partir des années 60, l’artiste invente des objets en mou- vement, liés à l’origine de l’inven- tion du cinéma : les Tanks, les Rugs et les Floats. Son œuvre à la fois filmique et sculpturale explore le mouvement entre apesanteur, glissement et fluidité. Elle nous donne à penser le minimalisme en vidéo et ébranle la dimension sacrée de l’exposition avec ses objets autonomes.