Séances spéciales

C'est ça l'amour

Claire Burger

2018
France
1h38
Fiction
Coul.

Mario tente de se construire un quotidien avec ses deux filles adolescentes, tout en rêvant de revenir à sa vie d’avant. Prix Venice Days à la Mostra, c’est le deuxième long métrage de Claire Burger après Party Girl (réalisé avec Marie Amachoukeli et Samuel Theis), caméra d’or à Cannes en 2013.

C’est ça l’amour dresse le portrait d’une famille, d’une ville, d’une classe sociale. Forbach est une commu- nauté située au cœur d’une région ouvrière et plongée dans une situation économique terriblement précaire. Les habitants les plus riches sont partis il y a bien long- temps, et les classes moyennes disparaissent petit à petit. Le cinéma filme souvent les extrêmes du spectre social, que ce soit des lieux splendides, des person- nages dont le pouvoir d’achat donne des possibilités narratives infinies, ou les membres les moins privilé- giés de nos sociétés, qui doivent surmonter des obs- tacles infranchissables et faire face aux pires aléas du sort pour survivre. Les classes moyennes semblent peut-être moins cinématographiques, plus difficiles à décrire. J’ai voulu toucher les spectateurs sans tomber dans le sensationalisme, j’ai voulu que l’émotion, plutôt que les rebondissements narratifs, conduise mon récit.

Claire Burger (dossier de presse, 2018, traduit de l’anglais par Adèle Rolland Le Dem)
Interprétation
Bouli Lanners, Justine Lacroix, Sarah Henochsberg, Cécile Rémy-Boutang, Antonia Buresi
Scénario
Claire Burger
Image
Julien Poupard
Son
Julien Sicart
Montage
Claire Burger, Laurent Sénéchal
Production
Dharamsala, Arte France Cinéma, Mars Films

Avant-première

Tous les films de la rétrospective