Premières épreuves : Une petite histoire subjective de l'animation

Le festival pour les enfants : Entrevues Junior 2018

Séances spéciales

CINE-CONCERT : « un point un trait »

Emile Reynaud

29'
Coul.

5 courts-métrages mettant en scène la liberté sans limite des débuts de l’animation. Mis en musique par le percussioniste Joël Grare.

Autour d’une cabine de Emile Reynaud (1894, 4 min, 35mm)

Un couple de parisiens se baigne à la mer. Un jeune élégant observe la femme en cachette depuis une cabine de plage.

Fantasmagorie de Emile Cohl (1908, 1 min, 35mm)

Dessiné par la main de l’auteur, un petit personnage évolue dans un univers surréaliste.

Koko le clown : Koko’s Thanksgiving de Max Fleischer (1925, 8 min)

Lors du dîner de Thanksgiving, Koko le clown montre les films qu’il a réalisés aux invités.

Felix the cat in woos whoppee de Otto Messmer (1930, 6 min)

Félix fête la nouvelle année au Whoopee Club pendant que sa femme, furieuse, l’attend à la maison. Sur le chemin du retour, il est sujet à des hallucinations.

Le Rat de ville et le rat des champs de Ladislas Starewitch (1926, 10 min)

Le rat des villes invite le rat des champs chez lui à Paris. Ils assistent à un spectacle de cabaret lorsqu’un chat fait irruption dans la pièce et sème la panique.

Percussioniste et compositeur, Joël Grare joue notamment auprès du pianiste Jean-François Zygel, dans de grands ensembles baroques où il accompagne Jordi Savall. « L'un des percussionnistes les plus singuliers de sa génération », influencé par la musique classique, baroque, contemporaine et par les musiques du monde dans ses compositions, il a participé à de nombreux disques, composé des musiques de films et accompagné de nombreux ciné-concerts.

Tous les films de la rétrospective