La Transversale : CARACTERES - les seconds rôles au cinéma

La Maison de la rue Troubnaïa

Dom na Trubnoï

1928
Russie
1h26
Fiction
N&B

Film choisi par Bernard Eisenschitz

Une femme de ménage d’origine paysanne est exploitée par ses patrons, un couple petit-bourgeois. Témoignage précieux sur le Moscou des années 1920 et l’un des chefs-d’œuvre de l’âge d’or du cinéma muet russe, réalisé par le grand auteur soviétique de comédie Boris Barnet.

Carte blanche à Bernard Eisenschitz : Vladimir Fogel

 

« Vladimir Fogel a l'innocence tragique du regard et la précision du moindre geste, impliquant tout le corps, qui caractérisent les grands comiques. Pourtant, dans quatorze films et cinq ans de sa courte vie (1902-1929), il a joué les rôles les plus divers : assassin fasciste, chef de gare amoureux, exploiteur cynique... Formé à la stricte discipline de l’atelier de Lev Koulechov, il sait tout faire : sauter d’un immeuble ou débouler à reculons une pente verglacée. Boris Barnet l’a dirigé trois fois, comme Koulechov : dans La Maison de la rue Troubnaïa, il est le coiffeur Golikov. Il faut voir l’angle que fait avec son corps le cou, qu’il allonge parfois pour mieux voir de ses yeux de myope, ses gestes quotidiens comme gratter ses chaussettes, son rythme millimétré : le mouvement fluide dans lequel, croyant la représentation annulée, il se lève et va récupérer les perruques qu’il a prêtées. »

Bernard Eisenschitz (Entrevues, Octobre 2018)
Interprétation
Vera Maretskaïa, Vladimir Fogel, Vladimir Batalov, Anna Soudakevitch, Yelena Tyapkina
Scénario
Vadim Cherchenevitch, Victor Chklovski, Nikolay Erdman, Anatoly Marienhof
Image
Evgueni Alekseev
Musique
Robert Israel
Décors
Sergei Kozlovsky

Tous les films de la rétrospective