La Fabbrica : Les premiers films de...

Du soleil pour les gueux

2001
France
55'
Fiction
Coul.

Une coiffeuse au chômage et un vieux berger sillonnent le Causse du Larzac à la recherche d’un troupeau de mystérieux animaux. Avec son mélange de poésie, d’héroïsme et de fantaisie, Du Soleil pour les gueux jette les bases du cinéma d’Alain Guiraudie. En compétition internationale à Belfort en 2000.

« Alain Guiraudie ne cherche pas à faire le malin. Son expérience est toute autre. Il ne s'agit pas d'avoir le dernier mot mais plutôt de lutter contre le « sans issue de l'être » en retrouvant l'origine, le premier mot justement, celui qui libère de la résignation et de l'avertissement. Ce film plein d'enfance exhale un parfum de vagabondage qu'on aurait tort de prendre à la légère comme une facétie de potache. Sa pente secrète est à explorer du côté de la matière, à la fois lieu concret et structure abstraite. Une pensée en acte - donc poésie - et formidable érotisation des corps qui font respirer toute la construction invisible du film, lui donnant cette force de frappe inattendue, cette gravité soudaine qui reste en mémoire comme un soleil qui flambe et qui ne veut pas s'éteindre. »

(Jean-Claude Guiguet, Acid, 2001)

Interprétation
Isabelle Girardet, Alain Guiraudie, Jean-Paul Jourdàa, Michel Turquin
Scénario
Alain Guiraudie
Image
Antoine Héberlé
Son
Sylvain Girardeau, Stéphane de Rocquigny
Musique
Victor Betti
Montage
Anne-Marie Groscolas, Pierre Molin
Production
LMK, Les Films du Temps qui Passe

+ rencontre avec Alain Guiraudie et Antoine Héberlé

ANTOINE HÉBERLÉ est directeur de la photographie français. Il débute sa carrière en réalisant des clips pour la Mano Negra ou les VRP. En 2013, il obtient le Prix de la CST-prix Lumières pour son travail sur Héritage de Hiam Abbas et Quelques heures de printemps de Stéphane Brizé. La même année, il remporte le Prix Vulcain de l’artiste technicien pour Grisgris de Mahamat Saleh Haroun au Festival de Cannes. Il collabore avec Alain Guiraudie à plusieurs reprises, notamment sur Du Soleil pour les gueux en 2001 et Pas de repos pour les braves en 2003.

Tous les films de la rétrospective