Premières épreuves : Une petite histoire subjective de l'animation

Le festival pour les enfants : Entrevues Junior 2018

La Jeune Fille sans mains

/
En double feature avec Souvenirs goutte à goutte

Sébastien Laudenbach

2015
France
1h16
Fiction
Coul.

Plongé dans la misère, un meunier accepte de vendre sa fille au diable en échange d’une rivière d’or. Ce premier long-métrage de Sébastien Laudenbach est inspiré du conte cruel des frères Grimm. Le cinéaste s’est lancé seul dans la fabrication du film dont il a improvisé les dessins l’un après l’autre.

« La Jeune fille sans main est improvisée à partir du canevas du conte éponyme des frères Grimm. Sans scénarimage ni recherches, sans test d’animation, dessinant directement au propre des images qui sont toutes incomplètes et dérisoires, je raconte cette histoire au fil du pinceau, de façon chronologique, guidé tant par le canevas que par les sensations éprouvées lors du travail de l’animation ou des souvenirs, des humeurs, des associations d’idées. La rapidité d’exécution des dessins me permet de laisser le champ libre à cette dérive, à la surprise aussi. Et de produire dix à quinze secondes d’animation terminée par jour. Ce sera un film dessiné, mais dans lequel chaque dessin n’existe que par ceux qui l’entourent. Les dessins n’y ont aucune valeur, certains sont même totalement vides. Cette incomplétude n’est pas dans l’air du temps. Mais elle est pour moi nécessaire et salutaire. »

(Sébastien Laudenbach, in Les Expériences du dessin dans le cinéma d’animation, ed. L’Harmattan, 2016)
Interprétation
Anaïs Demoustier, Jérémie Elkaïm, Philippe Laudenbach, Olivier Broche, Sacha Bourdo
Scénario
Sébastien Laudenbach
Image
Sébastien Laudenbach
Son
Nicolas Sacco, Xavier Marsais
Musique
Olivier Mellano
Montage
Santi Minasi, Sébastien Laudenbach
Production
Jean-Christophe Soulageon

A partir de 8 ans

Tous les films de la rétrospective