La Transversale : CARACTERES - les seconds rôles au cinéma

Le Fantôme de la Liberté

1974
France
1h43
Fiction
Coul.

Dans ce film surréaliste, où les épisodes s’enchaînent selon un mode proche du cadavre exquis, Luis Buñuel fait une critique acerbe de la société bourgeoise et de ses mœurs absurdes. Accoutumée aux rôles de servantes, Muni a imprégné le cinéma de Buñuel de sa voix fluette et de sa présence surnaturelle.

Muni

Personnalité mystérieuse à la généalogie incertaine, Marguerite Dupuy, dite « Muni », était un pur concen- tré d’étrangeté, une actrice somnambule et pythique qui semblait jouer depuis les tréfonds d’une nuit intérieure. Sa petite taille, sa physionomie ramassée, son intonation candide, décomposant les syllabes, lui donnaient l’apparence troublante d’une enfant piégée dans un corps d’adulte. Son registre récitatif, identique quelque soit son rôle, transcendait le sens propre du texte pour l’élever au rang d’oracle ou de possession. Ce jeu surnaturel, « surréaliste », divinatoire, intéressa des metteurs en scène comme Claude Régy, qui l’employa souvent au théâtre, ou Luis Buñuel, qui lui donna des rôles de domestique dans ses sept films français – une scène hilarante lui est consacrée au début de l’explosif Fantôme de la liberté (1974). À elle seule, Muni suffit à faire dérailler le cours du film, emmener le récit ailleurs, le faire remonter jusqu’aux régions les plus reculées de l’inconscient.

Mathieu Macheret (Entrevues, Octobre 2018)
Interprétation
Jean-Claude Brialy, Monica Vitti, Michael Lonsdale, Michel Piccoli, Muni
Scénario
Luis Buñuel, Jean-Claude Carrière
Image
Edmond Richard
Son
Guy Villette
Décors
Pierre Guffroy
Montage
Hélène Plemiannikov
Production
Serge Silberman, Ulrich Picard

Tous les films de la rétrospective