Premières épreuves : Une petite histoire subjective de l'animation

Les Trois Inventeurs

/

1980
France
13'
Fiction
Coul.

Trois inventeurs créent de superbes machines mais se heurtent à la désapprobation générale.

« J’ai imaginé "Les 3 Inventeurs" comme mon chef d’œuvre, mais chef d’œuvre au sens d’ouvrier-compagnon. Gédéon avait été une épreuve, je n’étais pas content du résultat. Je voulais passer à un autre niveau et montrer que je savais faire autre chose et que je n’étais plus un apprenti (c’était complètement faux, j’étais encore un apprenti et je ne savais pas grand chose, j'inventais à mesure). Le chef-d'œuvre des compagnons-ouvriers est un objet exceptionnel qui prouve sa maîtrise, qu’on ne fait qu’une fois dans sa vie et qu’on met ensuite dans une vitrine. Une des nombreuses choses qu’on m’a reprochées lorsque je faisais Gédéon, c’était d’avoir utilisé du papier découpé, une technique d’amateur et pas de professionnel. J’ai pris le contre-pied de cette idée et j’ai franchement fait tout le film au papier, et en papier blanc et éclairé de côté pour que l’on voit bien que c’était du papier à découper et en jouant sur le fait que c’était la matière papier, en la découpant, pliant, détruisant. »

(Michel Ocelot, commentaire extrait de son site internet)
Interprétation
Michel Ocelot
Scénario
Michel Ocelot
Image
Michel Ocelot
Son
Robert Cohen-Solal, Jean-Claude Voyeux
Musique
Christian Maire
Production
Marcelle Ponti