La Transversale : CARACTERES - les seconds rôles au cinéma

My Own Private Idaho

1991
États-Unis
1h42
Fiction
Coul.

Le road-trip mélancolique et halluciné de deux jeunes prostitués toxicomanes. L’un des premiers films du réalisateur, inspiré par le Henri IV de Shakespeare. À travers la présence d’Udo Kier, Gus Van Sant fait un clin d’œil au cinéma de Rainer W. Fassbinder dont Kier était un des acteurs fétiches.

Udo Kier

Udo Kier est un vampire. Mais pas n’importe lequel : une réactualisation moderne et explicitement sexuelle du mythe du mort-vivant popularisé par Bram Stoker et revenu, à travers l’acteur allemand, né à Cologne en 1944, d’entre les ruines fumantes de la Seconde guerre mondiale. Son regard perçant d’un bleu acier, qui trans- perce l’ombre des ruelles louches et l’atmosphère enfumée des cabarets décadents, le situe à la charnière d’un magnétisme à double détente, à la fois horrifique et libidinal. Udo Kier, dont la carrière s’est partagée entre l’Europe et les États-Unis, fut l’une des figures récurrentes de la troupe de Rainer Werner Fassbinder, et a joué chez Paul Morrissey, Dario Argento, Lars von Trier, ainsi que dans une myriade de films fantastiques, d’exploitation gore, de séries B ou Z. Son apparition dans le film de Gus Van Sant, dans un numéro survolté de sugar daddy interprétant l’une de ses propres chansons, reste l’une de ses plus brillantes prestations. Udo Kier aura ainsi renversé à lui seul la définition du « monstre » : un ange sexuel du bizarre.

Mathieu Macheret (Entrevues, Octobre 2018)
Interprétation
River Phoenix, Keanu Reeves, James Russo, William Richert, Rodney Harvey
Scénario
Gus Van Sant
Image
John Campbell, Eric Alan Edwards
Son
Kelley Baker, Peter Appleton, Michael F. Newman, Patrick Winters, Paul Sharpe
Musique
Bill Stafford
Décors
Melissa Stewart, David Brisbin
Montage
Curtiss Clayton
Production
Laurie Parker, Allan Mindel

Tous les films de la rétrospective