Séances spéciales

Un violent désir de bonheur

Clément Schneider

2018
France
1h15
Fiction
Coul.

1792. Loin de l’épicentre de la Révolution Française, le couvent du jeune moine Gabriel est réquisitionné comme caserne par les troupes révolutionnaires. Une cohabitation forcée entre moines et soldats s’en- suit, qui ne laisse pas Gabriel indifférent aux idées nouvelles. Deuxième long métrage du réalisateur, présenté à l’Acid à Cannes.

« Voilà un film délicieux, qui revisite une époque phare en reprenant ses motifs emblématiques pour les revivifier de manière insolite. Littéraire et sensuel, sacré et profane, le récit réserve maintes surprises, sans quitter son petit bout de territoire, qui devient un moment une sorte de paradis terrestre. Car Gabriel abandonne sa défroque de moine et rencontre l’amour, en la personne de Marianne, une magnifique jeune fille noire, possible esclave affranchie. Un violent désir de bonheur loue une forme de liberté expérimentale, réfractaire à tout dogme, à l’injonction d’appartenir à un camp ou un autre. (…) Assurément, ce Clément Schneider arrive à produire des choses précieuses avec le minimum. »

Jacques Morice (Télérama, Mai 2018)
Interprétation
Quentin Dolmaire, Grace Seri, Vincent Cardona, Ilias le Doré, Étienne Durot
Scénario
Clément Schneider, Chloé Chevalier
Image
Manuel Bolaños
Son
Elton Rabineau, Florent Castellani, Maxime Roy
Décors
Samuel Charbonnot, Sarah Schneider
Montage
Anna Brunstein
Production
Les Films d'Argile

Avant-première

Coup de coeur de l'ACID

Tous les films de la rétrospective