Barbet Schroeder est l'invité d'honneur du festival. A travers une rétrospective intégrale de son oeuvre, Entrevues célèbre à la fois son talent de réalisateur, de More (1969) à Calculs meurtriers (2002), et son travail de producteur (des films d'Eric Rohmer et Raoul Ruiz, en passant par Jean-Daniel Pollet, Wim Wenders ou Rainer Werner Fassbinder). 

Le festival met également en lumière les films du réalisateur, critique et producteur André S. Labarthe et la carrière de Stéphane Audran (13 films). Une programmation est consacrée à la Chine contemporaine à travers une rétrospective des films de Jia Zhang Ke et de cinéastes hong-kongais comme Wong Kar Wai ou Yu Lik-Wai (qu'on retrouve également en compétition avec All tomorrow's parties), tandis que la programmation "Tranversale" travaille en 25 films la question de la  métamorphose au cinéma. 

 

L'Esquive d'Abdellatif Kechiche est le grand vainqueur de la compétition internationale avec 3 prix: le Grand Prix du Jury, le Prix Gérard Frot-Coutaz et le Prix du Public.
Le premier long métrage de Nicolas Sornaga, Le Dernier des immobiles, est récompensé du Prix Leo Scheer d'aide à la distribution.
On retrouve également en compétition Arnaud des Pallières (Adieu), Andrew Jarecki (Capturing of the Friedmans), Michelangelo Frammartino (Il Dono) ou Christoph Hochhaüsler (Le Bois lacté).

Côté courts métrages, Thomas Salvador revient pour la troisième fois à Belfort avec Petits pas et reçoit à nouveau le Grand Prix du court métrage, ex-aequo avec La Nuit sera longue d'Olivier Torres. Le Grand Prix du court métrage documentaire est attribué à la photographe et vidéaste française Valérie Jouve pour son premier film, Grand Littoral. On retrouve également en compétition Jean-Claude Guiguet, Philippe Katerine, Vimukthi Jayasundara, Hélier Cisterne et Dominique Marchais.

 

Catalogue : lire - télécharger

Recherche

×
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Newsletter