Un certain genre : Double Feature Kiyoshi Kurosawa

L'Empereur du Nord

Emperor of the North Pole

/
En double feature avec Charisma

Robert Aldrich

1973
États-Unis
1h59
Fiction
Coul.
VOSTF

Pendant la Grande Dépression des années 1930, des hobos profitent des trains pour voyager clandestinement. Un conducteur met un point d'honneur à ce qu'aucun vagabond ne monte à bord de son train. L'un d'entre eux, Numéro 1, relève le défi d'y rester jusqu'à l'arrivée du convoi à Portland.

J'adore L'Empereur du Nord au point de m'être longtemps demandé comment faire un film japonais dans le même esprit. Là aussi, c'est principalement la structure générale du film d'Aldrich qui m'a marqué : ces forces plus ou moins égales, mais aux valeurs différentes, qui s'opposent de manière très frontale. Les choses ne sont pas représentées de façon aussi simple dans Charisma. Les conflits de valeurs, de générations sont cependant communs aux deux films. Et si la situation est un peu plus confuse dans le mien, à l'arrivée, les conflits se traduisent en action, en contact physique, comme chez Aldrich. Bien que je n'ai pas vraiment pris en compte l'arrière-plan historique de L'Empereur du Nord, j'ai vraiment pris conscience en réalisant Charisma que ce film était tourné à la fin d'un siècle, en 1999. Je me suis clairement dit que quelque chose allait prendre fin.

Kiyoshi Kurosawa
Interprétation
Lee Marvin, Ernest Borgnine, Keith Carradine, Charles Tyner
Scénario
Christopher Knopf
Image
Joseph Biroc
Son
Richard Overton
Musique
Frank De Vol
Décors
Raphael Bretton
Montage
Michael Luciano
Production
Inter-Hemisphere Productions, 20th Century Fox Film Corporation, Kenneth Hyman Productions

Tous les films de la rétrospective