Cinéma et histoire

Cinémas indiens, l'artiste face au monde

Un programme de 5 films d’auteurs indépendants, réalisés à l’ombre de Bollywood et déployant des figures d’artistes en lutte face au modèle dominant : de Shiraz de Franz Osten (1928) à Toute une nuit sans savoir de Payal Kapadia (2021), Œil d’Or au dernier festival de Cannes.

Une programmation organisée en collaboration avec Amandine d'Azevedo et Eva Markovits. 

Séances présentées et suivies d’échanges avec le public.

"Toute sélection autour des cinémas indiens se donne l’illusion de parvenir à en capturer la complexité, la diversité et l’incroyable prodigalité. Le pluriel s’impose tant le pays est un continent cinématographique, produisant en ses quatre coins des films dans des dizaines de langues, et ce depuis l’invention du cinéma. De l’immensité de ce territoire découle une histoire longue et riche, qui fait s’entremêler des studios et des dynasties d’acteurs, un rapport privilégié à la musique, au chant et à la poésie, un écrin pour la danse ou encore une fusion avec un public toujours fidèle. Cinq films donc pour parcourir modestement l’espace et le temps d’un pays colonisé puis indépendant, cinq films très différents pour tenter de saisir une certaine vision de l’histoire à travers la figure de l’artiste en prise avec le monde et ses soubresauts."

Amandine d'Azevedo et Eva Markovits, pour le catalogue d'Entrevues

Lire et télécharger l'intégralité du texte de la rétrospective ici.

Shiraz

Franz Osten

1928
1h42
Plus d'info

L'Assoiffé

Guru Dutt

1957
2h33
Plus d'info

Le Rôle

Shyam Benegal

1977
2h22
Plus d'info

Nainsukh

Amit Dutta

2010
1h12
Plus d'info

Tous les films de la rétrospective