Premières épreuves : Une petite histoire subjective de l'animation

Otesánek

/
En double feature avec Vaterland - Lovecký deník

2000
République tchèque
2h12
Fiction
Coul.

Karel et Bozena ne peuvent pas avoir d’enfant. Un jour, Karel ramasse une souche de bois qui ressemble à un nourrisson. Bozena s’en occupe comme si c’était son bébé. En grandissant, le petit Otik fait preuve d’un appétit anormal. L’enfant échappe peu à peu au contrôle de ses parents, éveillant la suspicion des voisins.

« Je ne me suis jamais considéré comme un cinéaste d’animation. Si je fais de l’animation, ce n’est pas par plaisir ou par amour de la technique d’animation mais pour exprimer au mieux ce que je veux dire. Comme vous avez pu voir, j’anime dans mes films des objets réels, des éléments concrets que le spectateur connaît avant tout comme des objets utilitaires. (…) Par le biais de l’animation, je vais forcer les gens à communiquer avec les objets. Pour moi, l’animation a avant tout un caractère subversif. Par contre, pour la majorité des réalisateurs de films animés, l’animation est une question de plaisir, de jeu. Moi, je m’en sers pour des raisons idéologiques. Je ne suis pas représentatif des réalisateurs de films animés. Il existe toujours un grand nombre de réalisateurs de films d’animation mais ça n’a plus rien à voir avec la grande période de l’école d’animation tchèque, mondialement réputée. Aujourd’hui, le studio le plus connu ne fait plus que des productions commerciales, sur commande. »

(Jan Svankmajer in Jan Svankmajer, un surréaliste du cinéma d’animation, janvier 1999)
Interprétation
Veronika Zilková, Jan Hartl, Kristina Adamcová, Jaroslava Kretschmerová, Pavel Nový
Scénario
Jan Svankmajer
Image
Juraj Galvánek
Son
Olga Cechová, Robert Dufek, Zdenek Dusek
Montage
Marie Zemanová
Production
Keith Griffiths, Jaromír Kallista, Jan Svankmajer