Melvil Poupaud, double Je

Melvil Poupaud

Acteur

Après Jacques Doillon (2013), Tony Gatlif (2014) et Otar Iosseliani (2015), c’est au tour du comédien-cinéaste-musicien Melvil Poupaud de nous ouvrir les portes de son laboratoire créatif. À travers une sélection de ses films comme acteur et comme cinéaste – dont deux inédits – et une « carte blanche d’acteurs », Melvil Poupaud et ses complices nous emmènent au coeur du métier de comédien.
A 43 ans, Melvil Poupaud a 33 ans de carrière cinématographique derrière lui. Enfant acteur dès l’âge de 10 ans pour l’immense cinéaste chilien Raoul Ruiz, il grandit avec le cinéma et sa filmographie longue de 57 films à ce jour le voit passer par tous les âges de la vie, de l’ingénuité de l’enfance au sérieux de l’adolescence, du jeune adulte tendance dandy à l’homme méditatif, avec la même grâce inimitable qui le caractérise. Son corps qui se transforme au gré des rôles et des années traverse l’histoire du cinéma : des inquiétantes fantaisies de Ruiz (12 films ensemble) aux plus grands cinéastes français (Rohmer, Doillon), des comédies déjantées de Danièle Dubroux ou Laurence Ferreira Barbosa aux drames d’Arnaud Desplechin, Benoît Jacquot ou François Ozon, avec un détour par Hollywood (les sœurs Wachowski, Angelina Jolie) pour revenir s’incarner dans les films d’une nouvelle génération de cinéastes (Kamen Kalev, Nicolas Pariser, Justine Triet).
Mais Melvil Poupaud n’est pas seulement comédien. Musicien – il joue avec son frère Yarol Poupaud (l’un des fondateurs de FFF) dans le groupe Black Minou ou accompagne Benjamin Biolay à la basse sur son dernier album – et surtout, Melvil Poupaud filme depuis aussi longtemps qu’il joue, se réappropriant le corps qu’il prête aux autres et lui faisant subir les expériences les plus folles, poussant le questionnement du jeu (action ou vérité ?) jusque dans ses derniers retranchements pour composer une œuvre véritablement underground, expérimentale et secrète.

Actualité

  • Le long-métrage d'Ilan Klipper, présenté en compétition Premières Fictions Françaises en 2017 à Entrevues sort le 23 mai au cinéma.

    Ilan Klipper orchestre une comédie inquiète, presque exclusivement sous la forme d'un huis clos, questionnant avec acuité les normes que la société tend à imposer à autrui. (…) Arnaud Hée

  • Le sensuel et solaire premier film du bérsilien Marcelo Caetano est en salles !

    Corpo Eletrico a été sélectionné en compétition internationale à Entrevues en 2017, et également au festival de Rotterdam.

    Marcelo Caetano a travaillé comme co-scénariste sur le film d'Anna Muylaert Don't Call Me Son, et directeur de casting sur Aquarius de Kleber Mendonça Filho.

  • De très bonnes nouvelles ! Deux longs-métrages [Films en cours] 2017 sont sélectionnés à Cannes cette année !
    Film lauréat, L'Amour debout de Michaël Dacheux, est sélectionné à l'ACID et The Load (Teret) d'Ognjen Glavonic à la Quinzaine des réalisateurs ! BRAVO

  • La 33e édition aura lieu du 17 au 25 novembre 2018.

    Les inscriptions pour la compétition internationale (1er, 2e et 3e films) sont ouvertes sur notre site internet jusqu'au 31 août 2018.

    L'aide à la post-production [Films en cours] sera ouverte début septembre 2018, les films en fin de montage image pourront être envoyés jusqu'au 12 octobre 2018.

  • Découvrez l'ensemble du palmarès de la 32e édition du festival !

    La reprise du palmarès a eu lieu le lundi 11 décembre à La Cinémathèque française.

  • Antoine Guillot était à Belfort pour enregistrer son émission Plan Large avec le producteur Saïd Ben Saïd, les cinéastes Catherine Breillat et Benoît Jacquot et Lili Hinstin, déléguée générale du festival.

    Ré-écoutez la juste ici