La Commedia des ratés

LA TRANSVERSALE
Cette programmation thématique d’une trentaine de films explore une question de cinéma à travers des oeuvres de toutes les époques et de tous les pays, chefs d’oeuvres et raretés à l’honneur.

A nous la liberté, de René Clair (1931, 104 min)

La commedia des ratés

Pendant des années, le personnage le plus célèbre du monde n’était pas un super héros, mais un petit clochard maladroit, fumant les mégots des autres, couchant dehors, poursuivi par la police et incapable de garder un travail : Charlot. À partir de cette figure mythique, cette programmation explore comment la comédie, genre transgressif par excellence, traite des exclus de la société, des pauvres, des marginaux, des clochards, des chômeurs et autres déclassés et comment le cinéma déplace ces figures de la marge (sociale) au centre (fictionnel).

LES FILMS :

Charlot chef de rayon (Charles Chaplin, 1916, États-Unis)

Charlot policeman (Charles Chaplin, 1917, États-Unis)

Une vie de chien (Charles Chaplin, 1918, États-Unis)

L’Émigrant (Charles Chaplin, 1917, États-Unis)

La Ruée vers l’or (Charles Chaplin, 1925, États-Unis)

À nous la liberté (René Clair, 1931, France)

Boudu sauvé des eaux (Jean Renoir, 1932, France)

Mon homme Godfrey (Gregory La Cava, 1936, États-Unis)

La Baronne de minuit (Mitchell Leisen, 1938, États-Unis)

La Route au tabac (John Ford, 1941, États-Unis)

Le Grand Noceur (Luis Buñuel, 1949, Mexique)

Miracle à Milan (Vittorio de Sica, 1951, Italie)

Gendarmes et voleurs (Mario Monicelli et Steno, 1951, Italie)

La Ricotta (Pier Paolo Pasolini, 1963, Italie)

Macunaima (Joachim Pedro de Andrade, 1969, Brésil)

La Barbe à papa (Peter Bogdanovich, 1973, États-Unis)

Pousse Pousse (Daniel Kamwa, 1974, Cameroun)

Affreux, sales et méchants (Ettore Scola, 1976, Italie)

Monty Python : la Vie de Brian (Terry Jones, 1979, Royaume Uni)

La Comédie du travail (Luc Moullet, 1988, France)

La Vie de bohème (Aki Kaurismäki, 1991, France, Finlande, Allemagne, Suède)

Adieu, plancher des vaches ! (Otar Iosseliani, 1999, France, Suisse, Italie)

Frangins malgré eux (Adam Mc Kay, 2008, États-Unis)

Louise-Michel (Benoît Delépine, Gustave Kervern, 2008, France)

Copacabana (Marc Fitoussi, 2010, France, Belgique)

Saya Zamuraï (Hitoshi Matsumoto, 2010, Japon)

Jeune public : La Belle et le Clochard (Walt Disney, 1955, États-Unis)

Séance Carte blanche à La Cinémathèque française :
"Zéro de conduite", un ciné-concert composé de films burlesques primitifs issus de ses collections (Gribouille redevient Boireau, Pathé frères, 1912 ; Cochon danseur, Pathé, 1907 ; Léontine est incorrigible, Louis Z. Rollini, 1910 ; Sur un air de charleston, Jean Renoir, 1927).
Création et accompagnement musical par Gaël Mevel.

Actualité

  • de Gérard Frot-Coutaz sort aujourd'hui, mercredi 13 juin en version restaurée, avec deux autres longs métrages : Simone Barbès ou la vertu de Marie-Claude Treilhou (1980) et Les Belles manières de Jean-Claude Guiguet (1979), dans un programme intitulé "L'Expérience Diagonale". 

     

  • BREAKING NEWS !

    Nous recherchons un(e) stagiaire « assistant de programmation et de communication » pour intégrer l'équipe du festival du 20 août au 30 novembre 2018 !

  • La 33e édition aura lieu du 17 au 25 novembre 2018.

    Les inscriptions pour la compétition internationale (1er, 2e et 3e films) sont ouvertes sur notre site internet jusqu'au 31 août 2018.

    L'aide à la post-production [Films en cours] sera ouverte début septembre 2018, les films en fin de montage image pourront être envoyés jusqu'au 12 octobre 2018.

  • Antoine Guillot était à Belfort pour enregistrer son émission Plan Large avec le producteur Saïd Ben Saïd, les cinéastes Catherine Breillat et Benoît Jacquot et Lili Hinstin, déléguée générale du festival.

    Ré-écoutez la juste ici