Séances spéciales

Gente de Bién

Franco Lolli

2014
Colombie / France
1h26
Fiction
Coul.
VOSTF

Bogota, aujourd’hui. Éric, 10 ans, se retrouve du jour au lendemain avec Gabriel, son père qu’il connaît à peine. L’homme a du mal à construire une relation avec son fils et à se maintenir à flot. Maria Isabel, la femme pour laquelle Gabriel travaille en tant que menuisier, décide de l’aider et prend l’enfant sous son aile.

Le véritable thème de Gente de Bién n’est pas l’argent, ni le conflit des classes, mais la difficulté à accepter la filiation. Le trouble identitaire des personnages a bien plus avoir avec leur sentiment de ne pas appartenir à leur famille qu’avec leur difficulté à vivre à l’intérieur de la classe dans laquelle ils sont nés. Si dans leurs têtes, Eric, Gabriel et Maria Isabel mélangent ces deux questions en permanence, c’est pour se protéger de la violence de leur choix, qui consiste à dire que l’on ne subit pas le lien, mais qu’on le décide ; que l’on ne subit pas son père, sa mère ou ses enfants, mais qu’on les choisit.

 

(Franco Lolli, dossier de presse du film, 2014)
Interprétation
Brayan Santamana, Carlos Fernando Perez, Alejandra Borrero
Scénario
Franco Lolli, Catherine Paillé
Image
Oscar Duran
Son
Mathieu Perrot, Josefina Rodriguez
Montage
Nicolas Desmaison, Julie Duclaux
Production
Geko Films

Distributeur : Ad Vitam  – sortie : 18 mars 2015

Semaine de la Critique Cannes 2014

Tous les films de la rétrospective