La Fabbrica : Les premiers films de...

Peaux de vaches

Patricia Mazuy

1989
France
1h30
Fiction
Coul.

Dans le nord de la France, deux frères mettent le feu à la ferme familiale au cours d’une beuverie. L’un écope de dix ans de prison tandis que l’autre se marie et devient propriétaire de la ferme. L’un des plus beaux rôles de Sandrine Bonnaire, que Patricia Mazuy a rencontré en montant Sans toit ni loi d’Agnès Varda.

« Boucan pas possible. Un bruit de scie électrique qui déchire les tympans et de marteau piqueur qui s’attaque aux gencives. Pétards de bécanes, trente-cinq tonnes à pleins pots, cavalcade de machines agricoles : une bande-son de migraineux qui vient coller au film de Patricia Mazuy comme la douleur aux tempes. Et qui permet à Peaux de vaches de réconcilier, dans le bruit et la fureur, le cinéma français avec le film d’atmosphère. C’est une histoire de bouseux comme personne, hormis les Américains, ne sait plus en raconter. Les Bucoliques plantés au bord de l’autoroute, gangrénés par l’exil rural, le chômage et les traites à payer. Une esthétique du champêtre corrigée Skaï et poste TV, par l’acrylique de la robe, le juke-box, la Suze, le Plexiglas et les chiens errants méchamment jetés par les petits commerçants du village. Plan large sur une french country néo-pittoresque, complètement désolée d’affricher la bruine poisseuse qui fait l’ordinaire des paysages du Nord. Avec cette fille de vingt-neuf ans qui signe son premier long métrage, le western vient de perdre le monopole des histoires de gardiens de vaches. »

(Brigitte Paulino-Neto, Libération, mai 1989)

Interprétation
Sandrine Bonnaire, Jean-François Stévenin, Jacques Spiesser, Salomé Stévenin, Laure Duthilleul
Scénario
Patricia Mazuy
Image
Raoul Coutard
Son
Jean-Pierre Duret
Musique
Théo Hakola
Décors
Yves Brover-Rabinovici, Thomas Peckre, Louis Soubrier
Montage
Sophie Schmit
Production
Titane, Arte France Cinéma

+ rencontre avec Patricia Mazuy et Jean-Luc Ormières

JEAN-LUC ORMIÈRES est producteur et acteur. Il a notamment produit Le Sauvage (1975) de Jean-Paul Rappeneau, Peaux de vaches (1989) de Patricia Mazuy, Moi Ivan, toi Abraham (1993) de Yolande Zauberman ou plus récemment Le Bois dont les rêves sont faits (2015) de Claire Simon. En 2012, il co-écrit et co-réalise deux courts-métrages avec Aleksandra Szczepanowska, Let it Ring et Pieds nus, dans lequel il joue également.

Connexion utilisateur

You need an account in order to submit films.

Your email address might already be part of our database. Use the following link to check if it is:
check if my email is already registered

Otherwise create a new account below.

Afin d'inscrire un film, il vous faut un compte.

Votre adresse email fait peut-être déjà partie de notre base de données. Cliquez sur le lien suivant pour voir si c'est le cas :
vérifier si mon email est déjà enregistré

Sinon, créez un nouveau compte ci-dessous.

La compétition internationale est ouverte aux :

  • 1er, 2e et 3e films de longs métrages (60 minutes et plus)
  • 1er, 2e et 3e films de courts et moyens métrages (moins de 60 minutes)
  • sans distinction de genre : fiction, essai, animation et documentaire de création (les œuvres audiovisuelles produites pour la télévision - séries, magazines, reportages - ne sont pas acceptées)
  • à l'initiative d'un/ réalisateur/trice en autoproduction, d'une société de production, d'une association, d'une école
  • achevés après le 1er août 2020 et n'ayant pas été exploités commercialement en France, en salles ou à la télévision (exception faite des courts métrages qui peuvent avoir été diffusés sur une chaîne locale ou spécialisée, exclusivement).

Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 31 juillet 2021.
Les décisions du comité de sélection seront communiquées par email mi octobre 2021.

Lire le règlement complet

Tous les films de la rétrospective