Cinéma et histoire : De l'autre côté du mur, le cinéma est-allemand

Les assassins sont parmi nous

Die Mörder sind unter uns

Wolfgang Staudte

1946
Allemagne de l'Est
1h25
Fiction
N&B
VOSTF

Séances

  • 19/11/2019 14:00 Pathé

    Présenté par Perrine Val et suivi d'un débat.

  • 25/11/2019 14:00 Pathé

Au lendemain de la guerre, un ancien chirurgien, rongé par ses démons et par l’alcool, occupe le logement d’une photographe revenue de camp de concentration. Au contact de la jeune femme, il reprend pied peu à peu jusqu’au jour où son ancien capitaine nazi, reconverti en industriel, refait surface… La première fiction est-allemande de l’après-guerre, tournée dans les ruines berlinoises.

» Présenté par Perrine Val, historienne et suivi d'un débat.

 

« La DEFA inaugure sa production par une œuvre puissante qui l’installe aussitôt dans le paysage culturel allemand. En effet, Die Mörder sind unter uns, le premier film allemand de l’après-guerre, qui révèle au grand public la jeune Hildegard Knef, est une réflexion à la fois réaliste et lyrique sur la culpabilité d’individus et de groupes sociaux dans les atrocités nazies. Ce film fixe durablement l’orientation générale de la DEFA et symbolise le cinéma antifasciste. Il acquiert même une vraie valeur programmatique, dans la mesure où il conjugue les deux principaux genres cultivés par la DEFA : le film antifasciste et le film d’actualité — Gegenwartfilm (...). Staudte recrée en quelques séquences le monde d’après-guerre : des paysages lunaires au milieu desquels s’agitent des femmes déblayant les décombres, etc. Les décors, auxquels collabore le vétéran Otto Hunte, contribuent à créer cette atmosphère crépusculaire. Avec ce film, Staudte porte un diagnostic sur l’état d’âme des Allemands d’après-guerre, auxquels il fait faire une marche oppressante à travers leur paysage moral nuageux. »

Cyril Buffet, Défunte DEFA : histoire de l’autre cinéma allemand, 2007.
Interprétation
Hildegard Knef, Arno Paulsen, Ernst Wilhelm Borchert
Scénario
Wolfgang Staudte
Image
Friedl Behn-Grund, Eugen Klagemann
Son
Klaus Jungk
Musique
Ernst Roters
Décors
Otto Hunte, Bruno Monden
Montage
Hans Heinrich
Production
Deutsche Film AG (DEFA)

Tous les films de la rétrospective