La Fabbrica : Otar Iosseliani

Avril

Aprili

1961
Géorgie
50'
Fiction
N&B
VOSTF

Un joli arbre abrite les amoureux. On le coupe, on fabrique des meubles. A Tbilissi, le jeune couple cède à une frénésie d’achats de meubles, les range, les nettoie. Heureux jusqu’à ce jour, les deux jeunes gens finiront par se disputer parce que les meubles encombrent la maison.

L’appât du gain tue chez l’homme la capacité de se réjouir, d’être triste, en un mot la faculté de vivre, et le transforme en petit bourgeois. Le film a été tourné à dessein sans dialogues, nous avons inventé une langue imaginaire, et dans la deuxième partie, les personnages se disputent dans cette langue. Ne cherchez pas de traduction – de toute façon, on comprend tout. Le film est resté « au placard » pendant plus de 30 ans. Dans ce film, que j’ai tourné en 1962, je reconnais aujourd’hui des jeunes gens, mes camarades, tels qu’ils étaient à cette époque, lorsque tous nous avions une peur bleue de devenir des bourgeois soviétiques, esclaves du bien-être matériel.

(Otar Iosseliani, livret de présentation du coffret DVD édité en Russie, traduit par Aicha Kherroubi)
Interprétation
Tania Tchantouria, Guia Tchirakadze, Alexandre Tchikvaidze, V. Maisouradze, A. Djorbenadze
Scénario
Otar Iosseliani, Erlom Akhvlediani
Image
Levan Patachvili, Yuri Fednev
Musique
Natela Iosseliani, Sulkhan Nassidze
Montage
Otar Iosseliani
Production
Grouzia Film

Tous les films de la rétrospective