La Transversale : CARACTERES - les seconds rôles au cinéma

La Poursuite Infernale

My Darling Clementine

1946
États-Unis
1h37
Fiction
N&B

En devenant shérif, Wyatt Earp espère venger la mort de son petit frère, assassiné alors qu’il gardait un troupeau de bétail. Adapté d’une histoire vraie, ce western sombre et magnifique est l’un des chefs-d’œuvre de John Ford. Walter Brennan, connu pour ses rôles de vieux cowboy jovial (chez Howard Hawks notamment), incarne ici un chef de famille violent. 

Walter Brennan

« Comme plus tard L'homme qui tua Liberty Valence, My darling Clementine décrit le passage de la nature - souvent sauvage - à la civilisation. La première est naturellement symbolisée par les paysages superbes de Monument valley où le cinéaste n'était pas retourné depuis La Chevauchée fantastique, sept ans plus tôt, la seconde par cette ville de Tombstone qui s'édifie peu à peu. L'inauguration de la cloche de l'église et la séquence de la danse témoignent de ce passage du far West à une Amérique en mutation. Les personnages eux-mêmes incarnent cette évolution. Patriarche violent et despotique, le vieux Clanton [Walter Brennan] représente la dureté et le comportement désormais anachronique des premiers colons, prêts à se battre pour arracher et conserver leurs terres. Sa manière de frapper ses fils avec le fouet dont il ne se sépare jamais ou d'abattre ses adversaires dans le dos - c'est ainsi qu'il tue Virgil Earp et probablement James - symbolise l'époque où chacun dictait sa propre loi l'arme à la main. »
(Patrick Brion, John Ford, ed. la Martinière, 2002)

Interprétation
Walter Brennan, Henry Fonda, Linda Darnell, Victor Mature, Cathy Downs
Scénario
Samuel G. Engel, Winston Miller
Image
Joseph MacDonald
Son
Eugene Grossman, Roger Heman Sr.
Musique
Cyril J. Mockridge
Décors
Thomas Little, Fred J. Rode
Montage
Dorothy Spencer
Production
Samuel G. Engel

Tous les films de la rétrospective