Sélection : Les courts & moyens métrages 2022

Ashraf mille figures

Guillaume Bordier

2022
France
34'
Documentaire
Coul.
sans dialogue

Séances

Ashraf a 16 ans. Il ne parle pas. Il n'a jamais parlé. Ashraf traverse les saisons, errant dans les montagnes et les forêts. Il s'enroule dans le vent, comble de ses cris les échos des vallées, s'enfonce dans les rivières en y buvant des litres. Ashraf traverse le monde et le monde le traverse.

Guillaume Bordier réalise des films documentaires en autoproduction. Son premier court métrage, J’ai pas tué Saddam, est sélectionné à Entrevues en 2005. Il réalise ensuite L’Empreinte (Cinéma du réel 2008). Il a aussi réalisé deux longs métrages : Le Reflux, en 2013, et Un film d’Aquaserge, co réalisé avec Marlène Laviale. 

 

NOTICE DU COMITE DE SELECTION 

Camérer, ce mot-valise inventé par l’éducateur-poète Fernand Deligny s’applique avec justesse au geste de Guillaume Bordier. La caméra n’est plus ici l’outil permettant de capter ou capturer des images, mais un déplacement, une errance du regard, une manière de faire corps temporairement avec le lieu ouvert de la forêt, le passage des saisons et les déambulations d’Ashraf.  « La caméra peut être quelque chose comme cet étrier grâce à quoi, le regard prenant appui, chacun s’en va, chevauchant les yeux mi-clos… » nous dit encore Deligny. Et, guidé par les pas de cet enfant, c’est bien une forme de fugue sensible que déploie Ashraf mille figures à travers la demi-heure qui le compose en traçant une ligne de fuite hors de la parole et vers la poésie, hors de la ville et vers le monde.

Paola Raiman

Image
Guillaume Bordier
Son
Marlène Laviale
Montage
Julie Borvon
Production
Guillaume Bordier, L’Argent

CONTACT:
Guillaume Bordier
bordier@gmail.com 

Sélection