Sélection : Les longs métrages 2022

Dirty, Difficult, Dangerous

Wissam Charaf

2022
France / Liban / Italie
1h23
Fiction
Coul.
VOSTF

Séances

  • 21/11/2022 18:00 Pathé

    Suivi d'un débat avec Wissam Charaf

    BILLETERIE ICI

  • 24/11/2022 20:15 Pathé

    BILLETERIE ICI

Ahmed, réfugié Syrien, espérait trouver l’amour en Mehdia, une femme de ménage Ethiopienne. Mais à Beyrouth, cela semble impossible…Ce couple de réfugiés sentimentaux réussira-t-il à trouver sa voie vers la liberté alors qu’Ahmed, survivant de la guerre en Syrie, semble rongé par un mal mystérieux qui transforme son corps peu à peu en métal ?

Wissam Charaf a réalisé plusieurs courts métrages dont Hizz Ya Wizz (Entrevues 2004), et L’Armée des fourmis (Locarno et Entrevues 2007). Il réalise son premier documentaire It's all in Lebanon en 2012, puis en 2016 Après (primé à Pantin et Brive) et son premier long métrage de fiction Tombé du ciel, qui fera sa première à l’Acid Cannes. Dirty, Difficult, Dangerous est son troisième long métrage et a fait sa première mondiale à Venise dans la section Giornate degli autori. 

 

NOTICE DU COMITE DE SELECTION 

Le troisième long-métrage de Wissam Charaf insuffle au récit de l'exil un minimalisme joyeux et organique. Ses personnages, à la fois réfugiés ultra-contemporains et héros romantiques, ne peuvent qu'aller de l'avant, pressés par la guerre en Syrie et une société libanaise rendue sourde aux inégalités. Véritables héros de bande dessinée lorsqu'ils fuient Beyrouth, Ahmed et Mehdia ne parviennent à garder le cap que grâce à leur ingéniosité et des rituels d'amour renouvelés. Autant d'antidotes à un sujet éminemment politique, ici libéré de ses conventions sans que jamais ne soit sacrifiée l'âpreté des épreuves traversées. Car si Dirty, Difficult, Dangerous prend à bras le corps la violence et l'errance, c'est aussi pour en exposer la sève fantastique : les symptômes de notre époque transparaissent à même le corps d'Ahmed, devenu fusion de métal et de chair. Réaliste rêveur, Wissam Charaf se plaît à jouer des genres et des tonalités : lorsque parti sur les traces de João César Monteiro il ressuscite la figure de Nosferatu, c'est l'horreur et le burlesque qui cohabitent dans les yeux du monstre.

Vincent Poli

Interprétation
Clara Couturet, Ziad Jallad, Rifaat Tarabey, Darina Al Joundi
Scénario
Wissam Charaf, Mariette Désert et Jala Dabaji
Image
Martin Rit
Son
Pierre Bompy
Musique
Zeid Hamdan
Montage
Clémence Diard
Production
Aurora Films, Né à Beyrouth Films, Intramovies

Sélection