Premières épreuves

Matière et Mémoire

Chaque année, Entrevues accueille 400 lycéens de toute la France pour suivre une programmation et des ateliers autour du film au programme du Baccalauréat option cinéma. Cette année, le film choisi est Nostalgie de la lumière de Patricio Guzman.  

A partir de ce film, Entrevues propose une exploration des rapports entre cinéma documentaire et philosophie. A travers les films de Werner Herzog, Alain Resnais, Georges Perec, Claude Lanzmann ou Harun Farocki, c’est la variété de la mise en scène documentaire qui est interrogée à travers le prisme des enjeux politiques de la mémoire collective.

« La puissance poétique mais aussi politique qui émane de Nostalgie de la lumière invite à élargir son questionnement sur les capacités mémorielles du documentaire. Comment dépasser le document, porter au jour les correspondances du passé et du présent, sans trahir le vécu des témoins ? Les films de cette programmation ont souvent une origine traumatique, personnelle ou collective. L’intitulé « Matière et mémoire » n’emprunte que lointainement à Henri Bergson, même si dans ce livre de 1896 le philosophe étudie, comme bien des documentaristes, « le rôle du corps dans la vie de l’esprit ». Au discours mémoriel, ces films préfèrent la matérialité des corps (fussent-ils célestes), des lieux, des objets. »
Charlotte Garson, extrait du texte pour le catalogue

Tous les films de la rétrospective

Connexion utilisateur