MONTE HELLMAN

La rétrospective consacrée à Monte Hellman révèle un réalisateur, alors méconnu en France, qui enthousiasme d’emblée les festivaliers.
En tournage dans la région, Jean-François Stevenin vient “en voisin” au festival pour rencontrer Monte Hellman auquel il dit devoir sa vocation. Moment d’émotion sur scène quand il lui fait part de son admiration et de l’influence de son cinéma sur François Truffaut et autres cineastes de la Nouvelle vague.

 

UN PALMARÈS FÉMININ

Les femmes à l'honneur avec ex aequo deux Grand Prix du long métrage français : Anne-Marie Miéville pour Lou n'a pas dit non et Noémie Lvovsky pour Oublie-moi (qui reçoit également le Prix Gérard Frot-Coutaz)

La Mention Spéciale du Prix Gérard Frot-Coutaz est décernée à Emmanuelle Cuau pour son film Circuit Carole et Laurence Ferreira Barbosa remporte le Grand Prix du Public du long métrage avec Paix et amour

Les garçons ne sont pas en reste : Pedro Costa remporte pour la première fois le Grand Prix du long métrage étranger pour son deuxième long métrage Casa de Lava, tandis que Laurent Cantet présente sa toute première oeuvre cinématographique, Tous à la manif, récompensée par le Grand Prix du court métrage.

 

Catalogue :  lire - télécharger

Recherche

×
Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Newsletter