Premières épreuves : Expérience SON

Les Vacances de Monsieur Hulot

Jacques Tati

1953
France
1h23
Fiction
N&B
VF

Pendant l’été, Monsieur Hulot débarque dans une petite station balnéaire au volant de sa vieille voiture Salmson pétaradante. À peine arrivé dans le hall de l’hôtel, il ne va cesser, par une succession de joyeuses maladresses, de troubler la quiétude et le sérieux des vacanciers.

Petite piqure de rappel du génie de ce cinéaste unique, chainon manquant entre muet et parlant, pour qui le septième art était avant tout sonore. Son cinéma a également des vertus sociales, quasi politiques. Monsieur Hulot en vacances, c’est un mélange d’idiot dostoievsjien et de Gaston Lagaffe par qui le désordre arrive et qui, par sa catastrophique bonne volonté, fait souffler un vent nouveau sur une communauté figée dans ses acquis et ses codes, recroquevillée dans un statuquo mortifère. L’anarchie enfantine opposée au rigorisme bourgeois. Les Vacances est une symphonie de gestes et de bruits dont on ne parvient jamais à épuiser les subtilités, car Tati est un cinéaste du détail qui filme en plan large.

(Vincent Ostria, Les Inrockuptibles, juin 2009)
Interprétation
Jacques Tati, Nathalie Pascaud, Micheline Rolla, André Dubois
Scénario
Jacques Tati, Henri Marquet
Image
Jacques Mercanton, Jean Mousselle
Son
Roger Cosson
Musique
Alain Romans
Décors
Henri Schmitt, Roger Briaucourt
Montage
Charles Bretoneiche, Jacques Grassi, Suzanne Baron
Production
Cady films

Version restaurée

Connexion utilisateur

Tous les films de la rétrospective