Premières épreuves : Cléo - Le temps de vivre

Le Bonheur

Agnès Varda

1964
France
1h25
Fiction
Coul.

Séances

  • 20/11/2019 16:00 Pathé
  • 24/11/2019 22:30 Pathé

Un menuisier vit heureux avec son épouse et leurs deux enfants. Un jour, il rencontre une jeune postière qui lui fait part de ses sentiments. Toujours éperdument amoureux de sa femme, il décide de s’engager dans les deux relations, sans se cacher ni mentir, vivant ces deux bonheurs d’une façon équitable.

« J’ai écrit très vite ce film et l’ai tourné vite aussi sans penser une seconde à tous les tenants et aboutissants débattus par ceux qui l’ont vu à sa sortie. J’avais dépeint un bonheur coloré, impressionniste et familial autour d’une idée douloureuse et simple (ou un peu trop simple) : chacun de nous est unique mais remplaçable. Si une femme remplit les fonctions d’épouse, de mère, de cuisinière et d’arroseuse de plantes vertes, la famille marche bien. Toute femme peut découvrir son identité, son talent et sa place mais elle est remplaçable en tant que celle-qui-remplit-une-fonction-sociale. Je croyais aussi que ceux qui ont le goût du bonheur ne l’oublient jamais. Plus tard les féministes ont décortiqué le film de deux façons différentes : ou j’étais en faveur des ménagères soumises à la loi des hommes volages, ou j’avais étudié la fonction attribuée par la société à la femme dans la famille, mon film déclinait une mise en garde féministe. »

Agnès Varda, Varda par Agnès, Éditions Cahiers du cinéma, 1994.
Scénario
Agnès Varda
Image
Jean Rabier, Claude Beausoleil
Son
Louis Hochet
Musique
Wolfgang Amadeus Mozart
Décors
Hubert Monloup, Charles Merangel, Joseph Gerhard
Montage
Janine Verneau
Production
Mag Bodard

Tous les films de la rétrospective