Sélection : Longs métrages internationaux 2018

Classical Period

2018
États-Unis
1h02
Fiction
Coul.
VOSTF
Grand Prix Janine Bazin

Cal et ses amis vivent à Philadelphie et se voient pour discuter de littérature, de musique, d’architecture ou de la traduction de la Divine Comédie par Henry Longfellow en 1864. Ted Fendt exalte l'art du portrait, à travers ses personnages filmés dans un 16mm couleur dense et granuleux.

Après Short Stay, que nous avions présenté en 2016, Ted Fendt poursuit avec Classical Period l’élaboration d’un cinéma singulier et fragile, qui lui réserve une place à part dans le « jeune cinéma américain ». Le film trouve un équilibre toujours surprenant entre la « matière », le réel qu’il filme avec précision, ces rues, salons et bibliothèques de Philadelphie, les corps et les phrasés de ses personnages totalement atypiques, la lumière et le grain du 16mm, et « l’esprit », ici présent à travers les mots de la Divine Comédie de Dante, décryptés avec passion par un groupe d’amis. Tel un buddy movie érudit, la relation entre l’imposant Cal et Evelyn nous rappelle que l’autre reste pourtant le plus grand des mystères. Et la Classical Period, c’est bien toujours notre présent. (Laurence Reymond)

Interprétation
Calvin Engime, Christopher Stump, Evelyn Emile, Michael Carwile, Sam Ritterman
Scénario
Ted Fendt
Image
Sage Einarsen
Son
Sean Dunn
Montage
Ted Fendt
Production
Ted Fendt, Graham Swon, Britni West

CONTACT
Graham Swon
graham.swon@gmail.com 

Ted Fendt réalise des films en pellicule avec des acteurs non-professionnels, présentés à Berlin, Jeonju ou la Viennale. Il est aussi projectionniste à la Film Society du Lincoln Center et à l'Anthology Film Archive. Il a publié un ouvrage sur Jean-Marie Straub et Danièle Huillet. LM/FF : Short Stay (Entrevues 2016) CM/SF : Broken Specs (Entrevues 2012), Travel Plans (2013), Going Out (2015).

 

Lire l'article de Guillaume Riether

Sélection

Longs métrages

Courts et moyens métrages