La Transversale : Le Voyage dans le temps

Nostalgia

Hollis Frampton

1971
États-Unis
38'
Fiction
N&B
VOSTF

Sur un commentaire lu par Michael Snow, des photographies en noir et blanc sont lentement brulées sur une plaque chauffante. Le commentaire décrit la photographie la suivante, celle qui n'a pas encore été consumée. Ce film est la vision du passé et du futur, de la mémoire et de la temporalité, de la perception et de l'imagination. 

En grec, Nostalgia signifie « les blessures du retour ». La « nostalgie » n'est pas une émotion qui est entretenue, elle est soutenue. Quand Ulysse revient chez lui, la nostalgie, c'est lorsqu'il a la gorge serrée, ce n'est pas le plaisir frémissant qu'il trouve à être chez lui à nouveau. Dans mon film, je reprends possession de quelques moments où j'ai eu la gorge serrée à cette époque, comme photographe à New York. Vous avez remarqué qu'il n'y a pas de triomphe dans le film ; ce n'était absolument pas une époque à laquelle je me reportais avec « nostalgie » au sens pathétique que l'on donne actuellement à ce mot, pas du tout.

(Hollis Frampton, Film Culture, n°67-68-69, 1979)

Avec Nostalgia le temps que prend une photographie pour se consumer (et par la même renforcer son aspect bidimensionnel) devient la montre dans le film, tandis que Frampton tient le rôle de critique, glosant asynchroniquement, expliquant, racontant, faisant un mythe de ses premiers travaux artistiques autant que de sa vie, alors qu'il les soumet tous les deux au feu d'une structure labyrinthique.

(P. Adams Sitney, Visionnary Films: The American Avant-garde, Oxford University Press, 1979)

Interprétation
Michael Snow (Narrateur)

Connexion utilisateur

Tous les films de la rétrospective