La Transversale : Le Voyage dans le temps

C'était demain

Time After Time

Nicholas Meyer

1979
États-Unis
1h52
Fiction
Coul.
VOSTF

Jack L’éventreur, le célèbre criminel, profite d’une réception donné par le professeur H. G. Wells, pour s’échapper dans sa dernière invention : une machine à voyager dans le temps. Bien décidé à échapper à la police de son époque, Jack l’éventreur se retrouve dans le San Francisco de 1979 suivit de près par H.G. Wells lancé à ses trousses. 

C'était demain relevait d'une belle audace. Et si H. G. Wells, l'utopiste, avait lui-même construit la machine à remonter le temps qui est au centre de son livre? Et si, par inadvertance, elle tombait entre les mains d'un célèbre criminel de la société victorienne, le sanguinaire Jack l'Eventreur ? Pour échapper à la police, le criminel part dans le futur, pour « atterrir » à notre époque. Confronté au monde moderne, H. G. Wells accumule les surprises : les voitures, bien sûr, mais aussi les fast-food, et l'hostilité d'une grande métropole contemporaine. [...] Le film, par petites notations en dit long sur la libération de la femme, la dégradation du couple, la solitude du monde moderne. Ce n'est jamais didactique, mais c'est aussi complet que dans les films à thèse que nous inflige parfois le cinéma américain, de Mazurski à Pakula. Et on sent là toute l'intelligence de Nicholas Meyer : au sein d'un petit film fantastique, beaucoup de choses sont dites, sur la vie, l'amour, et la violence.

(Henri Argelliès, Le Monde, 11 juillet 1988)
Interprétation
Malcolm McDowell, David Warner, Mary Steenburgen, Charles Cioffi
Scénario
Nicholas Meyer, Karl Alexander, Steve Hayes, d'après le roman de Karl Alexander
Image
Paul Lohmann
Son
Michael Colgan
Musique
Miklos Rozsa
Décors
Barbara Krieger
Montage
Donn Cambern
Production
Orion Pictures Corporation, Warner Bros. Pictures

Connexion utilisateur

Tous les films de la rétrospective